Travailleur grièvement brûlé par de l’essence enflammée

Le 5 juin 2020 à Saint-Léonard-d’Aston, un travailleur a été brûlé grièvement alors que de l’essence s’est enflammée.

Le jour de l’accident, le travailleur procédait au lavage des toits des bâtiments à l’aide d’une laveuse à pression à essence. Alors qu’il se trouvait sur le toit, le travailleur a constaté que la laveuse à pression qu’il utilisait ne fonctionnait plus. Il est alors descendu du toit et est entré dans la boîte du camion cube où se trouvaient deux laveuses à pression. Au moment où le travailleur a touché le bouchon du réservoir d’essence de la laveuse à pression utilisée, le bouchon a été projeté, libérant ainsi l’essence, qui s’est enflammée au contact du moteur de la laveuse toujours en fonction. Le travailleur a alors subi des brûlures au deuxième degré aux mains, au torse et au visage par l’essence enflammée.

Causes de l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes principales pour expliquer l’accident :

  • L’éjection du bouchon du réservoir a provoqué une projection d’essence, qui s’est enflammée au contact du moteur de la laveuse à pression toujours en fonction. En effet, le manque de ventilation combiné notamment à la température extérieure et à celle atteinte dans le camion expliquent l’augmentation de la pression dans le réservoir d’essence qui a conduit à l’éjection du bouchon.
  • La disposition des équipements à essence dans le camion cube ne permettait pas aux machines de fonctionner dans un environnement sécuritaire et exposait le travailleur à un danger de brûlures lorsqu’il se trouvait à l’intérieur de celui-ci.

Consulter le rapport d’enquête et l’animation de l’accident