Travailleur décédé par électrocution

Le 22 septembre 2020, à Anjou, un travailleur de location d’équipements a perdu la vie alors qu’il a été électrocuté.

Le jour de l’accident, le travailleur devait vérifier le bon fonctionnement de six aérothermes électriques, alimentés à 600 volts. Puisqu’il n’avait jamais effectué cette tâche, c’est l’aviseur technique qui lui a dicté les instructions et la méthode de vérification pour les quatre premiers aérothermes. Les deux aérothermes restants devaient être vérifiés par le travailleur, et ce, sans supervision directe. Alors qu’il procédait au débranchement du sixième aérotherme, il est entré en contact avec le fil de phase dénudé sous tension, recevant une décharge de 347 volts, provoquant ainsi son électrocution.

Causes de l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes principales pour expliquer l’accident :

  • le contact avec un fil de phase sous-tension a infligé une décharge mortelle de 347 volts au travailleur alors qu’il procédait à la déconnexion d’un aérotherme électrique;
  • la gestion déficiente des travaux d’inspection sous-tension des aérothermes électriques, avant leur location, a compromis la sécurité du travailleur.

Consulter le rapport d’enquête et l’animation de l’accident