Mécanicien frappé mortellement par le grappin d’une chargeuse

Le 8 juillet 2019, à Nouvelle, un mécanicien a perdu la vie alors qu’il a été frappé par la partie mobile du grappin d’une chargeuse sur roues.

Le jour de l’accident, le travailleur s’affairait à réparer une fuite d’huile hydraulique sur le grappin combiné d’une chargeuse sur roues. Pour ce faire, il s’est positionné entre les fourches du grappin combiné, sous sa partie mobile, et a déconnecté un boyau hydraulique. C’est à ce moment qu’une perte de pression s’est produite dans le circuit hydraulique, entraînant la fermeture inopinée de la partie mobile du grappin qui a frappé le travailleur à la tête. Les secours ont été appelés sur les lieux et le mécanicien a été transporté dans un centre hospitalier, où son décès a été constaté.

La CNESST a retenu deux causes pour expliquer l’accident :

  • La partie mobile du grappin combiné s’est refermée de façon inopinée et a frappé le mécanicien à la tête lorsqu’il a déconnecté un boyau, provoquant une perte de pression dans le circuit hydraulique ;
  • La gestion de la méthode de contrôle de l’énergie lors de la réparation du circuit hydraulique du grappin combiné était déficiente.

Consulter le rapport d’enquête et l’animation de la CNESST