Skip to content

Mécanicien décédé lors de la réparation d’une chargeuse compacte

Le 23 mars 2020 à Laval, un mécanicien a été mortellement écrasé entre le châssis d’une chargeuse compacte et l’un des bras de levage.

Le jour de l’accident, le mécanicien devait effectuer un test d’étanchéité. En l’absence de l’arrêtoir d’origine, le mécanicien a dû installer un arrêtoir usagé pour retenir les bras de levage de la chargeuse en position levée.

Ayant contourné le mécanisme de sécurité du système hydraulique afin d’actionner les composantes mécaniques situées sous la cabine, le mécanicien a enclenché la descente des bras de levage. Or, la force appliquée a fait éjecter l’arrêtoir qui les retenait en position levée. Se trouvant dans la trajectoire de descente des bras de levage, le mécanicien a été écrasé entre le châssis de la chargeuse compacte et l’un des bras de levage.

Causes de l’accident

La CNESST a retenu trois causes pour expliquer l’accident :

  • le travailleur a été écrasé par la descente du bras de levage alors qu’il utilisait un arrêtoir de bras de levage non compatible avec une chargeuse compacte S70 de la marque Bobcat®;
  • la méthode de travail utilisée par le travailleur pour actionner la soupape de pression du système hydraulique était dangereuse;
  • la gestion des dangers liés à l’entretien de la chargeuse compacte était déficiente.

Consulter le communiqué, le rapport d’enquête, l’animation de l’accident ainsi qu’un rappel sur le contrôle des énergies dangereuses