Les nouveaux vêtements connectés

Un chercheur de l’IRSST a été invité à participer à une capsule vidéo sur la chaîne Savoir dans laquelle l’animateur teste de nouveaux vêtements connectés. Ces vêtements ont été créés, à la base, pour le domaine du sport, mais peuvent aussi être utilisés pour les travailleurs qui doivent exécuter leur tâche de manière isolée, comme dans les espaces clos.

Chandail connecté

Dans un premier temps, le test s’effectue à l’aide d’un chandail où sont cousues de petites bandes sur lesquelles un gel est appliqué pour permettre au capteur de lire les fréquences cardiaques.

Cela permet au travailleur qui éprouve un malaise dans un espace clos par exemple d’être secouru par un collègue en temps réel évitant ainsi les accidents graves.

Gilet et casque connectés

Dans un deuxième temps, l’animateur teste un casque et un gilet tous deux contenant des antennes dites « RFID », c’est-à-dire « identification par radio fréquences » associées à une puce électronique. Un émetteur est installé sur l’équipement mobile qui émet des ondes radio pour créer un périmètre de sécurité. Par exemple, lorsqu’un équipement mobile s’approche d’un travailleur, une alarme se fait entendre dans la cabine du conducteur l’avertissant de la présence d’un piéton à proximité du véhicule.

Capteur d’extension

Le dernier équipement testé est le capteur d’extension. Il s’agit d’un tricot conducteur qui permet de mesurer la variation du degré d’extension du bras d’un travailleur pour l’aider à corriger ses mouvements brusques et ainsi, éviter les troubles musculo-squelettiques (TMS).

Bien sûr, il ne s’agit que de prototypes et plusieurs tests doivent encore être faits avant de commercialiser le tout. Une chose est sûre, ces produits permettraient de diminuer considérablement les accidents du travail.

Cliquer ici pour visionner l’épisode complet