Chauffeur décédé lors du gonflage d’un pneu

Le 12 septembre 2018 à Baie-Comeau, un chauffeur de camion semi-remorque a perdu la vie lors du gonflage d'un pneu.

Le jour de l'accident, le chauffeur se trouvait à l'intérieur de l'atelier mécanique de l'entreprise et réparait une roue qui avait été endommagée par un incendie la veille. Pour ce faire, il devait enlever le pneu de la jante, retirer les débris, remplacer les freins et les roulements à billes pour enfin remettre le pneu sur la jante. C'est durant l'opération de gonflage que le pneu s'est déjanté et que le travailleur a été heurté, puis projeté au sol. Les secours ont été appelés sur les lieux et le chauffeur a été transporté à l’Hôpital où son décès a été constaté.

La CNESST a retenu trois causes pouvant expliquer l'accident :

  • La surchauffe du tambour de frein et l'incendie du pneu ont entraîné la déformation de la jante d'aluminium
  • L'utilisation d'une jante déformée et l'absence d'un dispositif de retenue empêchant la projection de la roue lors du déjantage mécanique ont mené aux conditions ayant entraîné l'accident
  • L'absence de règles de sécurité et de formation en matière d'installation et de gonflage de pneus expose le travailleur au danger d'être percuté par une pièce projetée

Consultez le résumé, le rapport d'enquête et l’animation de l’accident de la CNESST