Ergonomie pour un travail en santé

Cette formation vise à enseigner aux employés différentes postures et techniques de travail ergonomiques. Lors de la formation, des notions de base en anatomie sont abordées, notamment en ce qui concerne le système musculosquelettique. Différents types de blessures fréquemment rencontrées en milieu de travail sont aussi analysées. Les employés seront sensibilisés aux différents facteurs de risque les incitant à faire de meilleurs choix quant à leurs méthodes de travail au quotidien. La portion théorique permet l’analyse d’étude de cas en lien avec le milieu de travail.

Préalablement, l’entreprise devra réaliser une collecte de données et de photos afin que la formation soit adaptée en fonction du type de travail effectué par les employés.

Clientèle visée

  • Ensemble des employés
  • Membres du comité SST

Objectifs de formation

Développer les compétences et les habiletés nécessaires pour prendre en change leur propre santé et mettre en pratique les principes ergonomiques s’appliquant à leur contexte de travail.

Éléments de contenu

  • Notions de base en anatomie/système musculosquelettique
  • Types de problèmes musculosquelettique rencontrés
  • Grands principes ergonomiques
  • Positionnements à risque
  • Différents postes de travail
  • Travail dynamique vs. travail statique
  • Piste de solutions pour corriger les positions contraignantes
  • Ajustements des postes de travail

Méthodes pédagogiques

  • Exposés théoriques et discussions
  • Étude de cas

En option, nous pouvons inclure une formation pratique sur le terrain avec les employés

IMA_Ergonomie-de-bureau-pour-un-travail-en-santé

Durée

  • 2 heures
Que se passera-t-il ensuite? Aucun paiement n'est nécessaire pour le moment. Une fois votre demande de soumission envoyée, un conseiller vous contactera pour discuter avec vous de vos besoins de personnalisation du service et d’une date cible. Une offre de service officielle vous sera ensuite transmise pour approbation.

C’est admissible !

Nos formations sont admissibles au 1 % de la masse salariale que tout employeur doit consacrer à ce chapitre en vertu de la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre.